LES CARBURANTS: COMPOSITIONS , INSTALLATIONS , NORMES . SP95 SP95-E10 SP98 E85 GPL .

BOITIERS BIOETHANOL E85 HOMOLOGUES . Carburant sur carte grise : ES / GO / FE / EG / ....

Tout d'abord un principe de base valable pour tous les carburants: l'indice d'octane. Pour faire simple c'est une résistance à l'auto-inflammation d'un carburant quand on le met en pression. Permet d'obtenir une explosion uniquement au moment de l'étincelle à la bougie plutôt que n'importe quand,. Il ne faut surtout pas qu'il s'enflamme spontanément quand le piston continu de monter sinon nous aurons du cliquetis et un risque de détruire le moteur (voir moteur generalités ). Cette caractéristique est importante car plus on comprime fort un mélange avant de l'allumer plus il produit d'énergie (taux de compression / rendement).

Donc on test le carburant dans un moteur de mesure à essences pour déterminer par comparaison l'indice d'octane ou taux d'octane (sa résistance ): à 600 tr/mn détermine l'indice RON (indice recherché ) puis à 900 tr/mn détermine l'indice MON (indice moteur ), plus il est élevé et plus il tient la pression. Cela donne un indice chiffré qui correspond au nom des essences, on peut le lire sur les pompes à essences.

Dans les moteurs de compétition trés compressés (genre 13 pour 1 ) on peut utilisé des essences spéciales en 110 voir 120 .
Les essences dites plombées ( ordinaire et super 97) type ES en ligne P3 sur carte grise :

- l'ancien ordinaire plombé (disparu en 1992 ) puis le super plombé 97 (disparu en 2006 ) sont issus du raffinage du pétrole et additionné de plomb (tétraméthyle ou tétraéthyle) . A l'origine l'ordinaire était fait pour des moteurs ordinaires moyennement compressés (rarement plus de 9 bars, donc RON à 89) puis le super fait pour des moteurs compressés à haut rendement ( jusqu'à 11 bars, donc RON 97 ). Ils furent abandonnés pour des raisons environnementales ( plomb mais pas seulement). Le plomb avait 2 effets: l'anti-inflammation spontanée et la préservation des siéges de soupapes. D'ailleurs entre 2000 et 2006 il ne contenait déjà plus de plomb mais du potassium.

Les essences dites sans plomb ( SP95 / SP95-E10 / SP98 ) type ES en ligne P3 sur carte grise :

- On à remplacé le plomb par des additifs notamment anti-détonnants ( toluéne, iso-octane, ferocéne, pentacarbonyle de fer, etc... ). Avantage pas de plomb (saturnisme) mais inconvénients pour les véhicules non conçus pour. Apparition en 2000 du SP98 (indice RON 98 donc) carburant dit universel puis le SP95 (RON 95) pour les moteurs moyennement performants. En fait avec les avancés technologiques (injections multipoints et allumage electronique intégral ) le SP95 est devenu le passe-partout. Ces 2 carburants contiennent néanmoins une part d'éthanol (plus exactement de l'ETBE ) jusqu'à 5 %. Pour information il est apparu en 1973-1974 aux USA (véhicules compatibles).

Le SP95-E10 apparu en 2009 est bien un SP95 avec un pourcentage d'au moins 10 % d'ethanol (agro-éthanol ) et avait pour vocation de remplacer le SP95 de base. Le but était de remplacé une partie du carburant fossile (pétrole) par une source absorbant du Co2 (agricole) afin de limité le bilan carbone. On y trouve 2 inconvénients: surconsommation de 1 à 2 % et nécéssite des bougies froides plutôt que chaudes . De plus l'éthanol à un effet corrosif , notamment sur les joints , il est déconseillé aux véhicules d'avant 2009 même si des listes de compatibilités par constructeur sont disponibles ( voir la remarque * sauf exceptions ). Et il est conseillé d'alterné avec un plein de SP standard tous les 3 pleins.

L'essence dite écologique , bio-ethanol ou E85 ( si homologué type FE en ligne P3 sur carte grise ) :

- Il est apparu en 2006 . On a remplacé en grande partie le carburant fossile ( pétrole) par de l'agro-éthanol ou bio-éthanol (en fait de l'alcool ethylique issu des betteraves , maïs, blé ). il reste néanmoins une part de 15 % de SP95 dans ce carburant. Le but est d'avoir un meilleur bilan carbone: les végétaux absorbent du carbone lors de la pousse qui est partiellement rejeté par la combustion alors que le pétrole n'absorbe aucun carbone à l'extraction.

Le bioethanol E85 n'est pas directement compatible avec tous les véhicules , d'origine seuls les véhicules dit Flexfuel peuvent gérer sans modification (richesse/allumage) .

Pour les autres non E85 d'origine: Afin de respecter la richesse (AFR = Air Fuel Ratio) nécessaire pour la combustion dans le moteur ( RICHESSE, STROCHIOMETRIE, LAMBDA 1) le bioéthanol E85 entraine une surconsommation de 20 à 35% par rapport au SP98 ou SP95. Car en 100% éthanol il faut 1 volume d'E85 pour 8.9 volumes d'air contre 14.7 volumes d'air en SP 98-95.

Pour tourner à l'E85 dans un véhicule non prévu pour à l'origine il faut que le calculateur puisse gérer tout seul un réglage de +/- 25% de carburant par rapport à l'essence. Sinon le mélange en E85 sera trop pauvre (cliquetis, détonation pouvant détériorer la segmentation ou le joint de culasse, ...). En plus du calculateur il faut donc aussi que le débit théorique des injecteurs soit capables de laisser passer ce sur-débit (c'est généralement le cas). Par contre il faut modifier l'avance à l'allumage suite au changement de richesse (consommation et puissance/couple) mais un calculateur d'origine ne corrige pas toujours cette avance d'ou l'apparition des boitiers additionnels. Dans certains cas il faut même avoir un capteur détectant le pourcentage d'E85 dans le mélange pour anticiper les réglages (richesse/avance).

Même si des véhicules d'après 1999 peuvent arriver à gérer et même si les durites et composants du réservoir sont généralement prévus pour, il n'en reste pas moins que l'E85 est plus corrosif que le SP98-95. Il y aura du déplacement de dépôt sutout au début (attention aux injecteurs et filtre à carburant à surveiller).

Jusqu'à 2017 aucun boitier additionnel E85 n'était reconnue par l'administration, ils fonctionnent mécaniquement mais ne sont pas enregistrés officiellement sur la carte grise. Aujourd'hui encore , pour les moteurs V8 américains non E85 d'origine, il y a des boitiers qui fonctionnent sans pour autant être homologués comme chez LSXcalibration par exemple. Depuis l'arrété du 30 novenbre 2017 une procédure d'homologation des boitiers et de reconnaissance sur carte grise sont en place ( en ligne P3 energie: FE superéthanol-essence au lieu de ES essence ) . Trois fabricants de boitiers sont homologués pour 2019 et dans des cas trés précis ( pas de boitiers homologués au dessus de 14cv pour V8 américains par exemple ).

Pour revenir aux flexfuels , il en existe d'occasion en france et depuis longtemps aux USA (dés 1998):
POUR LES VEHICULES AMERICAINS V6 / V8 JUSQU'A 2020 VOIR ICI .
VIN : Véhicule Identification Number, N° de série , 8éme caractére .
Ou trouver une station E85-bioethanol prés de chez vous : des cartes existent, UN LIEN PARMIS D'AUTRES ici .
En ce début 2020 , il y a plus de 500 stations E85 bioethanol recensées.

Le prix moyen est à 0.65 euros du litre .

Le GPL , GAZS DE PETROLE LIQUEFIES ( si homologué type EG en ligne P3 sur carte grise ):

- En fait GPL-C (C pour carburant, destiné aux véhicules) et si il est bien constitué de résidus gazeux provenant du pétrole, ce n'est qu'à hauteur max de 40%. Le reste est un mélange directement gazeux de propane (50% minimum) et de butane ( 19% minimum) . Il doit respecter un taux d'octane de 89 (RON 89 ) et il est 22% moins energétique que l'essence (d'ou la "surconsomation " constatée). D'un point de vue écologique il n'émet pas de particules fines par contre il émet du Co2 comme les autres carburants.

D'un point de vue technique les installations GPL ont fait des bons en avant: on est passé du GPL aspiré simple point au GPL injecté multipoints. Le GPL aspiré (généralement d'avant 2000) était constitué d'un réservoir sans soupape + vapo-détendeur + gicleur au carburateur avec une électrovanne pilotée entre essence et gaz (pas toujours trés performant et fiable). Le GPL injecté multipoints à bénéficié des même avantage qu'en essence (meilleur dosage, prise en compte de plus de paramêtres, etc... ) il est beaucoup plus performant, surtout si il est en premiére monte constructeur. Il peut bien sur être installé en seconde monte mais seulement chez des installateurs agréé (condition incontournable pour une prise en compte sur la carte grise par PV d'installation). Voici le support administratif pour un changement de source d'énergie de 2015.

Deux point techniques importants: avant 2000 la norme était la 67R-00 , les réservoirs sous cette norme avait une durée d'utilisation limitée de 8 ans avant ré-épreuve. De plus la soupape de sécurité était interdite (hé oui, démontage si présente ). Depuis 2001 la nouvelle norme 67R-01 ne prévoit plus de ré-épreuve avec le réglement R115 (réservoir à vie du véhicule si en état) et la soupape est devenue obligatoire. Ceci s'accompagne depuis 2011 d'un contrôle technique spécifique sur la partie GPL dans un centre de controle technique agréé GPL.

La carte grise portera la mention E/G (Essence / Gaz ) ou GP (monocarburation) en ligne P3 (énergie). Il y a selon les région des avantages sur le prix des cartes grises.

Coté entretien: attention il y a des filtres (basse pression et électrovanne) et il faut adapter les bougies.

Le prix moyen est à 0.78 euros du litre .
NOUVEAUX MARQUAGES EUROPEENS DES CARBURANTS DU 12 OCTOBRE 2018 .
Le but de cette norme est d'associer à un carburant un symbôle générique identique partout en europe : rond pour l'essence / carré pour les diesels / losange pour les gazs . Il permet aussi de mettre en avant un composant " bio " du carburant : l'éthanol pour l'essence et le biodiesel pour le diesel . La norme prend aussi en compte l'arrivée de l'hydrogéne . Enfin un seul nom pour le carburant qu'il soit une abréviation du francais (GPL : Gaz Pétrole Liquéfié ) ou de l'anglais ( LPG : Liquid Petrol Gaz ) : ce sera l'anglais LPG .

  

RETOUR PAGE D'ACCUEUIL BIGTOYS ASSOCIATION